Formations et Conseil

Gaïa Paris propose depuis 2016 des formations

  • Pour tous les professionnels médicaux, sociaux, éducatifs intervenant auprès de personnes usagères de drogues
  • Dans les domaines de la RdR, médical, de l’insertion et de l’hébergement
  • Pour une stratégie globale de prise en charge (médicale, sociale et psychique) fondée sur les besoins des usagers, les preuves, la bienveillance, le non jugement
  • Reposant sur des savoirs, savoir-faire et savoir-être développés depuis plus de 30 ans
  • Par des binômes de professionnels de terrain, formés à la pédagogie active
  • Incluant des temps d’observation sur ses différents programmes

Des formations en inter
Programmées dans nos locaux réunissant des professionnels de différentes structures

Des formations en intra
Organisées sur mesure selon les besoins des équipes. Vous pouvez nous contacter pour plus d’informations

Contacts : 12 bis rue de la Pierre Levée 75011 Paris – 01 77 72 22 24 – formation@gaia-paris.fr 

N° de certification FRCM22053

Adapter le seuil: faciliter la prescription de TSO et le suivi des patients substitués

2 jours – Paris – 7, 8 juin 2023 – 12 places – 560 €/stagiaire

L’instauration et le suivi d’un traitement de substitution aux opiacés présente de nombreuses contraintes: risques toxiques, de mésusage, lourdeur administrative. Ce qui peut se traduire par une difficulté des professionnels à faire face aux demandes d’initiation de traitement.
Grâce à des outils d’évaluation des risques, une pratique interdisciplinaire reposant sur l’expertise du patient, cette formation permettra aux stagiaires de faciliter l’accès aux TSO dans leurs structures tout en maintenant la qualité du suivi des patients

  • Savoir identifier des situations à risques et les moyens de les prévenir
  • Savoir appuyer son évaluation clinique sur l’expérience du patient
  • Connaitre les différents TSO et leurs conditions de prescription et de délivrance
  • Connaitre les moyens et intérêts d’une évaluation clinique croisée
  • Créer et utiliser une grille pour l’entretien et le suivi d’un patient en TSO

Publics chemsexeurs: repérage, réduction des risques et orientation

1 jour – Paris – 23 janvier 2023 – 25 septembre 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Proposée en partenariat avec le 190, Centre de santé sexuelle, cette formation apporte des connaissances sur le contexte gay, la consommation de psychostimulants dans un contexte sexuel. Elle permet aux stagiaires, au travers de mises en situation, de travailler sur les questions de posture, de non jugement. À l’issue de cette formation, les stagiaires sauront aborder les questions spécifiques du sexe et des substances psychoactives et évaluer les situations pour mieux accompagner et orienter les personnes

  • Être en capacité d’accueillir et d’orienter une personne ayant des pratiques de chemsex
  • Savoir parler de sexe et de substances psychoactives (SPA)
  • Savoir repérer les urgences, prodiguer des conseils simples de réduction des risques
  • Connaitre les aspects psychologiques, sociologiques spécifiques aux personnes gays, les aspects addictologiques et pharmacologiques du chemsex

Chemsex et prises de risques: évaluation et prise en charge des complications

2 jours – Paris – 8, 17 février 2023 – 19, 30 juin 2023 – 12 places – 560 €/stagiaire

Développée en partenariat avec le centre de santé sexuelle Le 190, cette formation reprend les bases du premier module chemsex (évaluation, RdR et orientation) et le prolonge en proposant aux stagiaires les moyens et outils de suivi des usagers chemsexeurs au long cours

  • Connaitre les aspects psychologiques, sociologiques spécifiques aux personnes gays, les aspects addictologiques et pharmacologiques du chemsex
  • Savoir parler de sexe
  • Savoir repérer les urgences, prodiguer des conseils simples de réduction des risques
  • Être en capacité d’accueillir et de prendre en charge un patient présentant des complications liées à des pratiques de chemsex

Initiation au protocole NADA (National Acupuncture Detoxification Association)

1 jour – Paris – 18 novembre 2022 – 6 avril 2023 – 7 septembre 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Le protocole NADA a été initié à la fin des années 60 à la clinique Lincoln dans le Bronx, auprès d’usagers de drogues. Cette approche corporelle permet une diminution du craving, du stress et une amélioration du sommeil chez les personnes ayant des consommations problématiques de psychostimulants (cocaïne, crack, cathinones, amphétamines), d’alcool, de benzodiazépines. Cette formation permettra aux stagiaires d’expérimenter le protocole NADA et d’apprendre à le pratiquer grâce à des techniques non invasives

  • Faire l’expérience des bénéfices psychiques et corporels du protocle NADA
  • Connaitre la place de cette pratique dans les médecines traditionnelles chinoises et dans la médecine occidentale
  • Acquérir la connaissance des bénéfices et indications de cette pratique en addictologie
  • Savoir poser des aiguilles pour les personnes habilitées ou des graines de vacaria sur des personnes volontaires

Méditation de pleine conscience appliquée en réduction des risques – niveau 1

2 jours – Paris – 12, 13 décembre 2022 – 12, 13 avril 2023 – 12 places – 560 €/stagiaire

La méditation de pleine conscience a aujourd’hui acquis une place dans le soin des addictions, appuyée par les neurosciences qui confirment son efficacité dans la gestion du stress ou la relation à l’autre. Cette formation axée sur la pratique donnera aux stagiaires les connaissances et moyens pour pratiquer la méditation appliquée à la consommation de drogues, à la relation de soins et au « staff care » (soin aux équipes et prévention du burn-out). À l’issue de ces deux jours, ils sauront comment pratiquer régulièrement et pourront accéder à la formation de niveau 2 dont l’objectif est d’initier les usagers de drogues à la méditation dans une optique de gestion des consommations et d’équilibre émotionnel

  • Connaitre les grands principes de la pleine conscience : définition, origine, fondements scientifiques
  • Avoir expérimenté des pratiques de pleine conscience pour explorer le lien corps-esprit
  • Savoir mettre ces pratiques en lien avec ses propres schémas de réactivité dans un but d’auto-régulation émotionnelle
  • Connaitre l’intérêt de la pleine conscience dans la gestion des consommations
  • Savoir mettre ces pratiques en lien avec la présence et la relation à l’autre et le « staff care »

Créer et ouvrir une Halte Soins Addictions

3 jours – Paris – 8, 9, 10 février 2023 – 12 places – 840 €/stagiaire

La première HSA a été ouverte en France en 2016 par Gaïa Paris. Ces structures au sein desquelles la consommation de drogues est autorisée et encadrée présentent de nombreuses complexités: relation avec l’environnement, responsabilités juridiques, risques professionnels, encadrement des équipes. Cette formation permettra aux stagiaires d’établir un état des lieux initial, de monter un projet, d’élaborer une stratégie d’implantation, de recrutement et de formation, mais aussi de travailler sur les manières d’argumenter et d’être face à des oppositions (riverains, décideurs, police…)

  • Connaitre le contexte réglementaire, les spécificités des dispositifs en France et à l’étranger
  • Savoir évaluer et collecter les besoins des usagers et les problématiques d’ordre public
  • Être en capacité d’estimer les besoins en ressources humaines, qualitatifs et quantitatifs
  • Être en capacité d’évaluer et planifier les besoins de formation des équipes
  • Savoir identifier les risques professionnels et créer un environnement de travail sécurisant
  • Savoir évaluer les freins et les leviers à l’insertion de la HSA dans son environnement
  • Savoir construire une posture et des arguments face à des oppositions
  • Connaitre les besoins et modalités de recueil et d’analyse des donnée

L’accueil et le suivi en hébergement de personnes usagères de drogues

3 jours – Paris – 24, 25, 26 janvier 2023 – 12, 13, 14 septembre 2023 – 12 places – 840 €/stagiaire

Souvent passée inaperçue, la consommation de drogues, licites ou illicites, peut complexifier les suivis en hébergement lorsqu’elle est identifiée comme problématique: risques de santé et vitaux (surconsommations, accidents d’exposition au sang), respect du cadre, suivi social, médical, addictologique ou grande précarité (hygiène, troubles psychiatriques). Cette formation  construite en partenariat avec le PHI-CHU du Marais du Groupe SOS permettra aux stagiaires d’intégrer la question de la consommation de drogues ou d’alcool dans les différents aspects de l’hébergement
  • Connaitre les effets et méfaits des principales familles de substances psychoactives
  • Connaitre les différents modes et pratiques de consommation
  • Savoir orienter les résidents vers des structures spécialisées
  • Savoir accompagner au savoir-habiter dans un contexte d’usage de drogues
  • Savoir identifier, prévenir et au besoin traiter des situations de surconsommation
  • Développer des compétences de relation d’aide et d’approche centrée sur la personne

Réduction des risques alcool

1 jour – Paris – 18 janvier 2023 – 17 novembre 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

L’approche de réduction des risques vise à s’adapter aux pratiques, besoins et possiblités des usagers. La question de la consommation d’alcool y est travaillée avec la personne en fonction des risques qu’elle identifie. A travers une approche pragmatique, cette formation permettra aux stagiaires de proposer des prises en charge individualisées mais aussi collectives issues de l’approche de réduction des risques: gestion des consommations, implication de l’usager, identification des risques par l’usager, travail sur la notion de « zone de confort »
  • Connaitre les conséquences physiologiques de la consommation d’alcool
  • Savoir adapter son discours aux besoins, des usagers et aux risques identifiés
  • Savoir travailler avec l’usager sur les effets recherchés de l’alcool
  • Savoir travailler avec l’usager sur la question de la « zone de confort »

Connaissance des publics fréquentant les scènes ouvertes de consommation de drogues illicites

1/2 journée ou 1 journée – En intra uniquement

Les scènes ouvertes de consommation de drogues illicites soulèvent parfois des préoccupations et des difficultés au sein de milieux professionnels non spécialisés qui y sont confrontés « de fait »: gardiens d’immeubles, agents de sécurité, équipes de maraude, fonctionnaires de police, agents d’entretien etc. Cette formation propose à ces professionnels une meilleure connaissance des publics, de l’environnement mais aussi des risques afin de faciliter leurs interventions et leurs relations avec les personnes présentes sur ces scènes

  • Savoir quand et comment intervenir en fonction de la personne et du contexte (pendant une consommation, sur un lieu de vie, sur la voie publique)
  • Savoir quand passer la main à des services de sécurité ou de police
  • Connaitre les structures vers lesquelles orienter les personnes
  • Connaitre les règles de sécurité de ramassage et de traitement du matériel usager (seringues etc)

Posture professionnelle en réduction des risques

1 jour – Paris – 2 février 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

L’approche centrée sur la personne, développée dans les années 50 par le psychologue Carl Rogers, est une technique de communication particulièrement adaptée à la réduction des risques. Elle permet au professionnel de décentrer son point de vue, d’exercer un regard critique sur ses propres schémas et représentations pour in fine mieux aborder les besoins des personnes accueillies et travailler avec elles sur un projet de soin global reposant sur ces besoins. Elle s’adapte tout autant à des contacts brefs tels que la distribution de matériel de RdR à un comptoir, qu’à des entretiens de suivi, médicaux ou sociaux
  • Savoir adopter une posture réflexive
  • Savoir réajuster sa pratique en s’appuyant sur la posture réflexive
  • Savoir mettre la personne au centre de l’accompagnement
  • Connaitre les concepts clés de la relation d’aide : congruence, empathie, regard positif inconditionnel
  • Connaitre les techniques d’écoute active
  • Savoir reformuler les demandes des personnes

Réduction des risques pratique

2 jours – Paris – 3, 4 avril 2023 – 6, 7 novembre 2023 – 12 places – 560 €/stagiaire

Le premier lien en réduction des risques passe par la question des produits et de leurs modes de consommation. Connaitre ces produits, les pratiques, le matériel, savoir s’appuyer sur l’expertise de l’usager, mais aussi prévenir et soigner les overdoses: les stagiaires, qu’ils travaillent en CAARUD ou en CSAPA, acquièreront les bases pratiques de la réduction des risques, leur permettant d’améliorer le contexte de consommation de drogues, d’évaluer les risques et les besoins et de proposer un accompagnement individualisé reposant sur la demande de l’usager

  • Connaitre les effets et méfaits des principales substances psychoactives
  • Connaitre et manipuler les différents matériels de RdR existants
  • Savoir déduire certaines pratiques et prises de risques des usagers en fonction de leurs demandes de matériel
  • Savoir donner les conseils et le matériel les plus adaptés à des pratiques à moindre risque
  • Savoir délivrer les médicaments de traitement des surdosages aux opiacés à usage communautaire (Naloxone)

Éducation aux risques liés à l’injection

3 jours – Paris – 22, 23 novembre 2022 et 8 février 2023 – 22, 23 mai et 4 septembre 2023 – 19, 20 septembre et 12 décembre 2023 – 12 places – 840 €/stagiaire

En CAARUD, en maraude, en milieu festif dans un CSAPA recevant des usagers injecteurs, en HSA: l’éducation aux risques liés à l’injection (ERLI) est un outil de RdR qui s’adapte à de nombreux contextes d’intervention. Au cours de consommations à proprement parler ou lors d’entretiens de réduction des risques, cette formation permettra aux stagiaires d’accompagner les usagers de drogues injecteurs pas à pas dans leurs pratiques d’injection en abordant les questions des pratiques, des risques mais aussi de l’expertise des usagers et de la posture

  • Connaitre les différentes pratiques de consommation et les risques associés
  • Connaitre les principales familles de SPA
  • Connaitre le système circulatoire
  • Savoir adopter la posture permettant de faire émerger les besoins des usagers
  • Savoir proposer des stratégies de RdR adaptées aux pratiques et aux besoins des usagers
  • Savoir élaborer les modalités de prise en charge des OD

Mise à disposition de matériel de réduction des risques

1 jour – Paris – 4 janvier 2023 – 18 octobre 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Proposer des outils adaptés aux pratiques des usagers, savoir évaluer des risques selon le matériel demandé tout en s’appuyant sur l’expertise de la personne: la distribution de matériel de consommation en CAARUD ou en CSAPA est un élément fondamental de la réduction des risques. Elle est le premier medium du lien en RdR et permet, avec les connaissances et la posture adaptées, de faciliter la diffusion de pratiques à moindre risque, d’enrichir le savoir des professionnels et de commencer l’évaluation des besoins de l’usager

  • Savoir déduire certaines pratiques des personnes en fonction de leurs demandes de matériel

  • Savoir identifier des prises de risque à partir de problèmes ou de demandes exposées par les usagers

  • Connaitre et manipuler les différents matériels de RdR existants

  • Savoir partager une évaluation clinique concernant la PEC d’un patient
  • Savoir donner les conseils de RdR adaptés aux risques identifiés et le matériel le plus adapté à des pratiques à moindre risque

Les différentes substances psychoactives: effets, méfaits et réduction des risques

1 jour – Paris – 15 février 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Cette formation propose d’appréhender les familles de produits, les principales substances qui les composent, les modes de consommation et les interactions. À travers une démarche interactive, des apports théoriques et études de cas, elle traite des effets recherchés, des pratiques de consommation, des mécanisme de l’addiction et des moyens de réduire les risques en partant des pratiques des usagers
  • Connaitre les principales familles de substances psychoactives, leurs effets et leurs méfaits
  • Connaitre les concepts de dépendance physique, psychique, de tolérance, d’accoutumance
  • Connaitre les grands types de polyconsommation
  • Reconnaitre les signes d’une overdose
  • Être en capacité de délivrer les kits de traitement des overdoses opiacés (Naloxone)
  • Savoir adapter la prise en charge et les conseils en fonction des produits consommés

Dépistage par TROD du VIH, des hépatites B et C et réduction des risques

4 jours – Paris – 23, 24, 30, 31 mars 2023 – 5, 6, 12, 13 octobre 2023 – 12 places – 950 €/stagiaire

Gaïa Paris propose une formation pour aider l’ensemble des acteurs de terrain à mettre en œuvre une action de dépistage par TROD du VIH et des hépatites virales B et C. La formation apporte des connaissances théoriques et techniques au travers d’une pédagogie valorisant la mise en pratique. Les formateurs.trices ont une grande expérience de terrain du dépistage et de la réduction des risques

  • Connaitre sur les politiques de santé publique et les publics cibles
  • Savoir manipuler les TROD, les containers pour récupérer les déchets et les autres matériels
  • Savoir évaluer et renforcer chez les usagers les compétences de relations d’aide et les connaissances dans le champ des infections par le VIH et l’hépatite C (prévention, traitement, surveillance et prise en charge)

Dépistage par TROD de l’hépatite B et réduction des risques

1 jour – Paris – 9 décembre 2022 – 24 novembre 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Gaïa propose une formation pour aider l’ensemble des acteurs de terrain à mettre en œuvre une action de dépistage par TROD l’hépatite virale B. Cette formation vient en complément de la formation TROD VIH/VHC et apporte des connaissances théoriques et techniques au travers d’une pédagogie valorisant la mise en pratique

  • Acquérir les connaissances sur l’épidémiologie de l’hépatite B, les spécificités des modes de contamination, la pathologie
  • Savoir manipuler les TROD, les containers pour récupérer les déchets et les autres matériels

Initiation à la mesure de la fibrose hépatique par fibroScan® dans une approche de réduction des risques

1 jour – Paris – 17 février 2023 – 12 places – 280 €/stagiaire

Simple et maniable, le FibroScan® a rendu l’exploration hépatique accessible à de nombreux usagers de drogues. Il est aussi devenu un outil de réduction des risques VHC, VHB et alcool à part entière, dans les structures ambulatoires comme en hébergement. Cette formation s’appuie sur l’expérience de l’équipe mobile de dépistage et les données de santé publique pour proposer une utilisation de cet examen dans une approche globale de réduction des risques, en complément des TROD, du counseling, de la mise à disposition de matériel d’injection

  • Connaitre les différents modes d’exploration hépatique
  • Savoir mener un entretien de RdR dans le contexte d’un examen par FibroScan®
  • Savoir pratiquer l’examen par FibroScan® et en interpréter les résultats
  • Savoir adopter la posture permettant de faire émerger les besoins des usagers
  • Être en capacité d’orienter un patient à l’issue de la consultation
  • Être en capacité d’intégrer le FibroScan® dans un projet globale de suivi des usagers

L’activité de conseil

Durée et format selon demande

Dans le prolongement de ses formations, Gaïa-Paris propose d’accompagner des structures à tous les stades de développement dans leurs projets de réduction des risques, d’addictologie et plus largement d’accueil et de suivi de publics consommateurs de substances psychoactives.

L’association met à disposition les savoir faire et l’expertise de professionnels de la réduction des risques et de l’addictologie encadrés par des méthode de travail et d’accompagnement sur mesure

  • Création d’une antenne mobile de soins en addictologie
  • Rédaction d’un projet de Halte Soins Addictions
  • Élaboration de la stratégie d’implantation d’un lieu d’accueil
  • Intégration de la réduction des risques en CSAPA
  • Hébergement de publics consommateurs en grande précarité
  • Adaptation de l’architecture d’un lieu aux besoins des équipes et des publics